Community life

« Qu’on arrive tous ensemble ! » (RB 72, 12)

rencontres communautaires

La vie monastique est une vie simple qui tend à l’essentiel : une communauté monastique n’a d’autre tâche spécifique, si ce n’est celle d’accueillir Celui que Dieu a envoyé, de se laisser transfigurer par le Christ, jour après jour. L’amour pour Dieu et l’amour fraternel ne fait qu’un et est le centre de leur vie et cet amour ne vivra en eux sans allumer  le monde.

Chercher Dieu, ne rien préférer à l’amour du Christ, mûrir dans l’amour envers les sœurs et frères que Dieu a donnés, ne jamais désespérer de la miséricorde de Dieu » sont les seules exigences à ceux qui désirent rejoindre la vie de la communauté.

Vivre unis par un même appel.refectoire frères  Hineh ma tov

Nous venons de différents pays, chacun avec son histoire propre, mais au cœur de cette diversité c’est le Christ qui nous unit…

Chacun est invité à devenir porteur de la flamme de l’amour du Christ…à devenir source de vie pour l’autre : « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres que tous vous reconnaîtront pour mes disciples. »

Saint Benoît nous dit : « C’est un bon zèle que les moines pratiqueront avec un très ardent amour…Ils supporteront avec une très grande patience les infirmités d’autrui…Nul ne recherchera ce qu’il juge utile pour soi, mais bien plutôt ce qui l’est pour autrui…Ils aimeront leur abbé avec une charité sincère et humble…Ils ne préfèreront absolument rien au Christ ; qu’il nous amène tous ensemble à la vie éternelle.» (RB 72)

 

Quoi de plus doux mes frères que cette voix du Seigneur qui nous invite ?

Batik appel des disciples

Vocation vient du mot « vocare », appeler…

L’histoire de Dieu avec son peuple -Abraham Isaïe, Jérémie, Mathieu, Pierre, le jeune homme riche….le moine, la moniale-, nous raconte comment Dieu appelle l’homme, la femme, à entrer en relation avec Lui  à Lui dire : « Tu nous as fait pour toi Seigneur et notre cœur est sans repos tant qu’il ne demeure en toi ».

 

Cet appel résonne de façon unique pour chaque homme et femme. C’est seulement ton cœur – demeure de Dieu – qui peut discerner sur quel chemin tu peux murir dans l’amour pour Dieu et pour chaque personne qu’Il te fait rencontrer.

AnnonciationComment discerner ?  Avec l’aide de celle ou de celui que Dieu met sur ta route tu peux peu à peu découvrir le chemin sur lequel Dieu veut te rendre heureux. Ce choix doit t’emmener vers un chemin de liberté intérieure : quand Jésus t’appelle il ne te force pas, avec la Vierge tu peux donner ton oui d’une manière entièrement libre

Le jour de la profession la relation de chaque sœur et frère à la communauté reçoit un caractère tout particulier.  Après avoir déposé sur l’autel le document sur lequel est écrit son engagement pour toujours, la communauté reconnait le nouveau frère, la nouvelle sœur comme l’un d’entre eux et ils sont un désormais, responsables les uns des autres, pour s’entraider sur la route, car comme le dit Saint Benoît : « que le Christ nous amène tous ensemble à la vie éternelle ».

Durant toute notre vie nous serons en chemin, notre fidélité sera de toujours nous relever quand nous sommes tombés, d’accepter, de ne pas rester par terre ou assis au bord du chemin, mais d’accepter humblement nos fragilités ; Dieu saura autant faire son œuvre d’amour à travers nous avec nos fragilités qu’avec nos dons : c’est l’œuvre merveilleuse de la grâce de Dieu !

gravure_moines

Une formation biblique, patristique nous accompagnera tout au long de notre vie ; elle nourrira notre prière mais la vie communautaire demeurera la meilleure école :  une école de vie dans laquelle nous apprendrons à pardonner, à patienter, à aimer discrètement, humblement…une école d’espérance,.

Ecoutons ce que Saint Benoît nous dit : « A mesure que l’on progresse dans la vie religieuse et dans la foi, le cœur se dilate, et l’on court dans la voie des commandements de Dieu, avec la douceur ineffable de l’amour. »

 

« Qu’on arrive tous ensemble ! » (RB 72, 12)

rencontres communautaires

La vie monastique est une vie simple qui tend à l’essentiel : une communauté monastique n’a d’autre tâche spécifique, si ce n’est celle d’accueillir Celui que Dieu a envoyé, de se laisser transfigurer par le Christ, jour après jour. L’amour pour Dieu et l’amour fraternel ne fait qu’un et est le centre de leur vie et cet amour ne vivra en eux sans allumer  le monde.

Chercher Dieu, ne rien préférer à l’amour du Christ, mûrir dans l’amour envers les sœurs et frères que Dieu a donnés, ne jamais désespérer de la miséricorde de Dieu » sont les seules exigences à ceux qui désirent rejoindre la vie de la communauté.

Vivre unis par un même appel.refectoire frères  Hineh ma tov

Nous venons de différents pays, chacun avec son histoire propre, mais au cœur de cette diversité c’est le Christ qui nous unit…

Chacun est invité à devenir porteur de la flamme de l’amour du Christ…à devenir source de vie pour l’autre : « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres que tous vous reconnaîtront pour mes disciples. »

Saint Benoît nous dit : « C’est un bon zèle que les moines pratiqueront avec un très ardent amour…Ils supporteront avec une très grande patience les infirmités d’autrui…Nul ne recherchera ce qu’il juge utile pour soi, mais bien plutôt ce qui l’est pour autrui…Ils aimeront leur abbé avec une charité sincère et humble…Ils ne préfèreront absolument rien au Christ ; qu’il nous amène tous ensemble à la vie éternelle.» (RB 72)

 

Quoi de plus doux mes frères que cette voix du Seigneur qui nous invite ?

Batik appel des disciples

Vocation vient du mot « vocare », appeler…

L’histoire de Dieu avec son peuple -Abraham Isaïe, Jérémie, Mathieu, Pierre, le jeune homme riche….le moine, la moniale-, nous raconte comment Dieu appelle l’homme, la femme, à entrer en relation avec Lui  à Lui dire : « Tu nous as fait pour toi Seigneur et notre cœur est sans repos tant qu’il ne demeure en toi ».

 

Cet appel résonne de façon unique pour chaque homme et femme. C’est seulement ton cœur – demeure de Dieu – qui peut discerner sur quel chemin tu peux murir dans l’amour pour Dieu et pour chaque personne qu’Il te fait rencontrer.

AnnonciationComment discerner ?  Avec l’aide de celle ou de celui que Dieu met sur ta route tu peux peu à peu découvrir le chemin sur lequel Dieu veut te rendre heureux. Ce choix doit t’emmener vers un chemin de liberté intérieure : quand Jésus t’appelle il ne te force pas, avec la Vierge tu peux donner ton oui d’une manière entièrement libre

Le jour de la profession la relation de chaque sœur et frère à la communauté reçoit un caractère tout particulier.  Après avoir déposé sur l’autel le document sur lequel est écrit son engagement pour toujours, la communauté reconnait le nouveau frère, la nouvelle sœur comme l’un d’entre eux et ils sont un désormais, responsables les uns des autres, pour s’entraider sur la route, car comme le dit Saint Benoît : « que le Christ nous amène tous ensemble à la vie éternelle ».

Durant toute notre vie nous serons en chemin, notre fidélité sera de toujours nous relever quand nous sommes tombés, d’accepter, de ne pas rester par terre ou assis au bord du chemin, mais d’accepter humblement nos fragilités ; Dieu saura autant faire son œuvre d’amour à travers nous avec nos fragilités qu’avec nos dons : c’est l’œuvre merveilleuse de la grâce de Dieu !

gravure_moines

Une formation biblique, patristique nous accompagnera tout au long de notre vie ; elle nourrira notre prière mais la vie communautaire demeurera la meilleure école :  une école de vie dans laquelle nous apprendrons à pardonner, à patienter, à aimer discrètement, humblement…une école d’espérance,.

Ecoutons ce que Saint Benoît nous dit : « A mesure que l’on progresse dans la vie religieuse et dans la foi, le cœur se dilate, et l’on court dans la voie des commandements de Dieu, avec la douceur ineffable de l’amour. »