Une vie de prière

journée monastique 2

Une journée à l’Abbaye Sainte Lioba : une journée pour chercher Dieu et marcher dans les pas de Jésus, le fidèle, celui qui a aimé jusqu’au bout…

Une vie de prière

 

Eglise frères

 

Le chant de l'office tout au long de la journée réunit les communautés pour prier les psaumes et pour écouter la parole de Dieu, Les psaumes sont les chants d’amour, l’expression d’un dialogue constant entre Dieu et son peuple. Jésus les a chantés comme les premiers disciples. La porte est ouverte à nos hôtes et aux passants qui peuvent se joindre à notre prière.

lecture à l'eglise

 

 

La prière communautaire est en même temps une prière personnelle. Dieu peut toucher notre cœur comme à l’improviste, l’inviter à la conversion, le consoler, le rendre heureux par sa présence.

Mais pour vraiment vivre en présence de Dieu, il te faut  poursuivre cette prière tout au long de la journée, prière silencieuse, cachée dans le silence et la solitude, dans la rencontre des frères et sœurs comme un colloque intime avec Celui qui habite notre cœur..

 

La célébration de l’Eucharistie : centre de notre journée monastique

 

A la prière communautaire fait écho dans la vie de chaque sœur et de chaque frère la prière personnelle. Au cours de la journée il y a des temps  avant les offices ou dans la solitude de notre chambre, où chacun demeure là, silencieusement devant le Seigneur, recevant de Lui sa vie et  Lui confiant les besoins de notre terre.

DSCN0423           Prière Muban avant l'office

«O Dieu que l’intime de notre cœur Te célèbre.
Que par le chant notre voix retentisse pour Toi.

Que notre  amour  T'aime

Que notre âme toute entière T’adore »

Saint Ambroise

 

La lectio divina

 

Entre la prière des Vigiles et la prière de Laudes toute la communauté se rassemble pour écouter la parole de Dieu ou d’un ami de Dieu. La joie de notre vie vient de cette parole écoutée que Dieu dit et redit à notre cœur. 

Elaie (1)Quand un frère venait chez Isaac le Syrien et lui disait : « Père je ne sais pas prier » Isaac lui répondait : « c’est parce que tu ne lis pas l’Ecriture. C’est les paroles de l’Ecriture qui deviennent peu à peu en toi prière, les mots de la prière.

Nous appelons cette manière de lire la « Lectio divina »

La lectio divina est une lecture priante de la Parole, une lecture attentive qui ne dois jamais s’arrêter à la surface des mots, mais nous devons aller jusqu’au noyau : Jésus que veux-tu me dire aujourd’hui ? Que désires-tu de moi, toi que j’aime tant connaître, voir, aimer….

Ceux qui ont décrit la vie d’Isaac le Syrien (moine du VIIème siècle)  disent de lui qu’il est devenu aveugle à la fin de sa vie par l’effort qu’il a mis à lire les Ecritures. Ce fut donc un ami de Dieu qui a vraiment vécu de cette Lectio divina pendant toute sa vie.

Aussi dans notre vie monastique il ne doit pas exister de lecture de la bible hors de la prière ; notre lecture devient lectio divina, dans la mesure où la prière devient l’ambiance, la force de cette lecture. Et inversement notre lecture priante nous aidera à garder dans notre cœur en présence de Dieu, à avoir une authentique vie de prière.

Cellule Gala 2

 => Horaires des offices