Vie communautaire

« Qu’on arrive tous ensemble ! » (RB 72, 12)

rencontres communautaires

La vie monastique est une vie simple qui tend à l’essentiel : une communauté monastique n’a d’autre tâche spécifique, si ce n’est celle d’accueillir Celui que Dieu a envoyé, de se laisser transfigurer par le Christ, jour après jour. L’amour pour Dieu et l’amour fraternel ne fait qu’un et est le centre de leur vie et cet amour ne vivra en eux sans allumer  le monde.

Chercher Dieu, ne rien préférer à l’amour du Christ, mûrir dans l’amour envers les sœurs et frères que Dieu a donnés, ne jamais désespérer de la miséricorde de Dieu » sont les seules exigences à ceux qui désirent rejoindre la vie de la communauté.

Vivre unis par un même appel.refectoire frères  Hineh ma tov

Nous venons de différents pays, chacun avec son histoire propre, mais au cœur de cette diversité c’est le Christ qui nous unit…

Chacun est invité à devenir porteur de la flamme de l’amour du Christ…à devenir source de vie pour l’autre : « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres que tous vous reconnaîtront pour mes disciples. »

Saint Benoît nous dit : « C’est un bon zèle que les moines pratiqueront avec un très ardent amour…Ils supporteront avec une très grande patience les infirmités d’autrui…Nul ne recherchera ce qu’il juge utile pour soi, mais bien plutôt ce qui l’est pour autrui…Ils aimeront leur abbé avec une charité sincère et humble…Ils ne préfèreront absolument rien au Christ ; qu’il nous amène tous ensemble à la vie éternelle.» (RB 72)

 

Quoi de plus doux mes frères que cette voix du Seigneur qui nous invite ?

Batik appel des disciples

Vocation vient du mot « vocare », appeler…

L’histoire de Dieu avec son peuple -Abraham Isaïe, Jérémie, Mathieu, Pierre, le jeune homme riche….le moine, la moniale-, nous raconte comment Dieu appelle l’homme, la femme, à entrer en relation avec Lui  à Lui dire : « Tu nous as fait pour toi Seigneur et notre cœur est sans repos tant qu’il ne demeure en toi ».

 

Cet appel résonne de façon unique pour chaque homme et femme. C’est seulement ton cœur – demeure de Dieu – qui peut discerner sur quel chemin tu peux murir dans l’amour pour Dieu et pour chaque personne qu’Il te fait rencontrer.

AnnonciationComment discerner ?  Avec l’aide de celle ou de celui que Dieu met sur ta route tu peux peu à peu découvrir le chemin sur lequel Dieu veut te rendre heureux. Ce choix doit t’emmener vers un chemin de liberté intérieure : quand Jésus t’appelle il ne te force pas, avec la Vierge tu peux donner ton oui d’une manière entièrement libre

Le jour de la profession la relation de chaque sœur et frère à la communauté reçoit un caractère tout particulier.  Après avoir déposé sur l’autel le document sur lequel est écrit son engagement pour toujours, la communauté reconnait le nouveau frère, la nouvelle sœur comme l’un d’entre eux et ils sont un désormais, responsables les uns des autres, pour s’entraider sur la route, car comme le dit Saint Benoît : « que le Christ nous amène tous ensemble à la vie éternelle ».

Durant toute notre vie nous serons en chemin, notre fidélité sera de toujours nous relever quand nous sommes tombés, d’accepter, de ne pas rester par terre ou assis au bord du chemin, mais d’accepter humblement nos fragilités ; Dieu saura autant faire son œuvre d’amour à travers nous avec nos fragilités qu’avec nos dons : c’est l’œuvre merveilleuse de la grâce de Dieu !

gravure_moines

Une formation biblique, patristique nous accompagnera tout au long de notre vie ; elle nourrira notre prière mais la vie communautaire demeurera la meilleure école :  une école de vie dans laquelle nous apprendrons à pardonner, à patienter, à aimer discrètement, humblement…une école d’espérance,.

Ecoutons ce que Saint Benoît nous dit : « A mesure que l’on progresse dans la vie religieuse et dans la foi, le cœur se dilate, et l’on court dans la voie des commandements de Dieu, avec la douceur ineffable de l’amour. »

« Qu’on arrive tous ensemble ! » (RB 72, 12)

rencontres communautaires

La vie monastique est une vie simple qui tend à l’essentiel : une communauté monastique n’a d’autre tâche spécifique, si ce n’est celle d’accueillir Celui que Dieu a envoyé, de se laisser transfigurer par le Christ, jour après jour. L’amour pour Dieu et l’amour fraternel ne fait qu’un et est le centre de leur vie et cet amour ne vivra en eux sans allumer  le monde.

Chercher Dieu, ne rien préférer à l’amour du Christ, mûrir dans l’amour envers les sœurs et frères que Dieu a donnés, ne jamais désespérer de la miséricorde de Dieu » sont les seules exigences à ceux qui désirent rejoindre la vie de la communauté.

Vivre unis par un même appel.refectoire frères  Hineh ma tov

Nous venons de différents pays, chacun avec son histoire propre, mais au cœur de cette diversité c’est le Christ qui nous unit…

Chacun est invité à devenir porteur de la flamme de l’amour du Christ…à devenir source de vie pour l’autre : « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres que tous vous reconnaîtront pour mes disciples. »

Saint Benoît nous dit : « C’est un bon zèle que les moines pratiqueront avec un très ardent amour…Ils supporteront avec une très grande patience les infirmités d’autrui…Nul ne recherchera ce qu’il juge utile pour soi, mais bien plutôt ce qui l’est pour autrui…Ils aimeront leur abbé avec une charité sincère et humble…Ils ne préfèreront absolument rien au Christ ; qu’il nous amène tous ensemble à la vie éternelle.» (RB 72)

 

Quoi de plus doux mes frères que cette voix du Seigneur qui nous invite ?

Batik appel des disciples

Vocation vient du mot « vocare », appeler…

L’histoire de Dieu avec son peuple -Abraham Isaïe, Jérémie, Mathieu, Pierre, le jeune homme riche….le moine, la moniale-, nous raconte comment Dieu appelle l’homme, la femme, à entrer en relation avec Lui  à Lui dire : « Tu nous as fait pour toi Seigneur et notre cœur est sans repos tant qu’il ne demeure en toi ».

 

Cet appel résonne de façon unique pour chaque homme et femme. C’est seulement ton cœur – demeure de Dieu – qui peut discerner sur quel chemin tu peux murir dans l’amour pour Dieu et pour chaque personne qu’Il te fait rencontrer.

AnnonciationComment discerner ?  Avec l’aide de celle ou de celui que Dieu met sur ta route tu peux peu à peu découvrir le chemin sur lequel Dieu veut te rendre heureux. Ce choix doit t’emmener vers un chemin de liberté intérieure : quand Jésus t’appelle il ne te force pas, avec la Vierge tu peux donner ton oui d’une manière entièrement libre

Le jour de la profession la relation de chaque sœur et frère à la communauté reçoit un caractère tout particulier.  Après avoir déposé sur l’autel le document sur lequel est écrit son engagement pour toujours, la communauté reconnait le nouveau frère, la nouvelle sœur comme l’un d’entre eux et ils sont un désormais, responsables les uns des autres, pour s’entraider sur la route, car comme le dit Saint Benoît : « que le Christ nous amène tous ensemble à la vie éternelle ».

Durant toute notre vie nous serons en chemin, notre fidélité sera de toujours nous relever quand nous sommes tombés, d’accepter, de ne pas rester par terre ou assis au bord du chemin, mais d’accepter humblement nos fragilités ; Dieu saura autant faire son œuvre d’amour à travers nous avec nos fragilités qu’avec nos dons : c’est l’œuvre merveilleuse de la grâce de Dieu !

gravure_moines

Une formation biblique, patristique nous accompagnera tout au long de notre vie ; elle nourrira notre prière mais la vie communautaire demeurera la meilleure école :  une école de vie dans laquelle nous apprendrons à pardonner, à patienter, à aimer discrètement, humblement…une école d’espérance,.

Ecoutons ce que Saint Benoît nous dit : « A mesure que l’on progresse dans la vie religieuse et dans la foi, le cœur se dilate, et l’on court dans la voie des commandements de Dieu, avec la douceur ineffable de l’amour. »

 

« Qu’on arrive tous ensemble ! » (RB 72, 12)

rencontres communautaires

La vie monastique est une vie simple qui tend à l’essentiel : une communauté monastique n’a d’autre tâche spécifique, si ce n’est celle d’accueillir Celui que Dieu a envoyé, de se laisser transfigurer par le Christ, jour après jour. L’amour pour Dieu et l’amour fraternel ne fait qu’un et est le centre de leur vie et cet amour ne vivra en eux sans allumer  le monde.

Chercher Dieu, ne rien préférer à l’amour du Christ, mûrir dans l’amour envers les sœurs et frères que Dieu a donnés, ne jamais désespérer de la miséricorde de Dieu » sont les seules exigences à ceux qui désirent rejoindre la vie de la communauté.

Vivre unis par un même appel.refectoire frères  Hineh ma tov

Nous venons de différents pays, chacun avec son histoire propre, mais au cœur de cette diversité c’est le Christ qui nous unit…

Chacun est invité à devenir porteur de la flamme de l’amour du Christ…à devenir source de vie pour l’autre : « C’est à l’amour que vous aurez les uns pour les autres que tous vous reconnaîtront pour mes disciples. »

Saint Benoît nous dit : « C’est un bon zèle que les moines pratiqueront avec un très ardent amour…Ils supporteront avec une très grande patience les infirmités d’autrui…Nul ne recherchera ce qu’il juge utile pour soi, mais bien plutôt ce qui l’est pour autrui…Ils aimeront leur abbé avec une charité sincère et humble…Ils ne préfèreront absolument rien au Christ ; qu’il nous amène tous ensemble à la vie éternelle.» (RB 72)

 

Quoi de plus doux mes frères que cette voix du Seigneur qui nous invite ?

Batik appel des disciples

Vocation vient du mot « vocare », appeler…

L’histoire de Dieu avec son peuple -Abraham Isaïe, Jérémie, Mathieu, Pierre, le jeune homme riche….le moine, la moniale-, nous raconte comment Dieu appelle l’homme, la femme, à entrer en relation avec Lui  à Lui dire : « Tu nous as fait pour toi Seigneur et notre cœur est sans repos tant qu’il ne demeure en toi ».

 

Cet appel résonne de façon unique pour chaque homme et femme. C’est seulement ton cœur – demeure de Dieu – qui peut discerner sur quel chemin tu peux murir dans l’amour pour Dieu et pour chaque personne qu’Il te fait rencontrer.

AnnonciationComment discerner ?  Avec l’aide de celle ou de celui que Dieu met sur ta route tu peux peu à peu découvrir le chemin sur lequel Dieu veut te rendre heureux. Ce choix doit t’emmener vers un chemin de liberté intérieure : quand Jésus t’appelle il ne te force pas, avec la Vierge tu peux donner ton oui d’une manière entièrement libre

Le jour de la profession la relation de chaque sœur et frère à la communauté reçoit un caractère tout particulier.  Après avoir déposé sur l’autel le document sur lequel est écrit son engagement pour toujours, la communauté reconnait le nouveau frère, la nouvelle sœur comme l’un d’entre eux et ils sont un désormais, responsables les uns des autres, pour s’entraider sur la route, car comme le dit Saint Benoît : « que le Christ nous amène tous ensemble à la vie éternelle ».

Durant toute notre vie nous serons en chemin, notre fidélité sera de toujours nous relever quand nous sommes tombés, d’accepter, de ne pas rester par terre ou assis au bord du chemin, mais d’accepter humblement nos fragilités ; Dieu saura autant faire son œuvre d’amour à travers nous avec nos fragilités qu’avec nos dons : c’est l’œuvre merveilleuse de la grâce de Dieu !

gravure_moines

Une formation biblique, patristique nous accompagnera tout au long de notre vie ; elle nourrira notre prière mais la vie communautaire demeurera la meilleure école :  une école de vie dans laquelle nous apprendrons à pardonner, à patienter, à aimer discrètement, humblement…une école d’espérance,.

Ecoutons ce que Saint Benoît nous dit : « A mesure que l’on progresse dans la vie religieuse et dans la foi, le cœur se dilate, et l’on court dans la voie des commandements de Dieu, avec la douceur ineffable de l’amour. »

« Dat Christus ons ‘samen’ tot het eeuwige leven mag leiden »(RB 72, 12) » (RB 72, 12)

rencontres communautaires

Het kloosterleven is een eenvoudig leven dat raakt aan het essentiële: een kloostergemeenschap heeft geen andere specifieke taak dan gastheer te zijn voor hen die God gezonden heeft, dag na dag. Liefde voor God en broederlijke liefde vormt het middelpunt van hun leven en die liefde kan niet in hen leven zonder de wereld verlichten.

God zoeken, niets verkiezen boven de liefde van Christus, groeien in de liefde tegenover broeders en zusters, die God ons gegeven heeft, nooit twijfelen aan de Barmhartigheid van God is de kern van hun leven en dit is enige dat gevraagd wordt van diegenen die zich wens aan te sluiten bij het leven van de gemeenschap.

Eensgezind door dezelfde roeping
refectoire frères  Hineh ma tov

Wij komen uit verschillende landen, elk met een eigen verhaal, maar in deze verscheidenheid is het Christus die ons verenigd.

Iedereen is uitgenodigd om de drager van de vlam van de liefde van Christus te worden … om een bron van leven voor de ander te zijn: « Het is aan de liefde voor elkaar waaraan men zal herkennen dat jullie mijn leerlingen zijn. »

Sint Benedictus leert ons: « Er bestaat een goede ijver, op deze ijver moeten de monniken zich met de vurigste liefde toeleggen… ze moeten elkanders zwakheden met het grootste geduld verdragen… niemand zoekt zijn eigen voordeel maar veeleer wat goed is voor de ander… met een oprechte en nederige liefde houden ze van hun abt en ze stellen volstrekt niets boven Christus, die ons allen tezamen tot het eeuwige leven moge geleiden. »(RB 72).

 

Wat is er aanlokkelijker voor ons, broeders, dan deze stem van de Heer, die ons uitnodigt?

Batik appel des disciples

Roeping komt van het woord « Vocare » roepen…

De geschiedenis van God met zijn volk -Abraham, Jesaja, Jeremia, Matteüs, Petrus, de rijke jonge man …. de monnik, de moniale, vertelt ons hoe God man en vrouw, oproept een relatie aan te gaan met Hem. Hij zei: « U heeft ons voor uzelf gemaakt Heer en ons hart is onrustig tot het rust vindt in U.»

 

Deze oproep weerklinkt op unieke wijze in elke man en vrouw. Alleen uw hart – Gods woonplaats – kan duidelijk maken welke weg u moet gaan in de liefde voor God en voor elke persoon die Hij u laat ontmoeten.

Annonciation Hoe wordt dat duidelijk? Met de hulp van hen die God op uw pad stuurt kunt u geleidelijk ontdekken welke weg God wil dat u gaat om gelukkig te worden. Deze keuze leert een weg van innerlijke vrijheid te gaan; wanneer Jezus roept zal hij u niet dwingen, zoals de Heilige Maagd Maria kunt u uw ja in volstrekte vrijheid geven.

De dag van de professie heeft voor elke zuster en broeder in de gemeenschap een heel bijzonder karakter. Nadat de geprofeste zuster of broeder op het altaar het document heeft neergelegd waarop zij haar of hij zijn eeuwige professie heeft geschreven, erkent de communiteit deze zuster of broeder als één van hen en zijn ze in het vervolg verantwoordelijk voor elkaar, om elkaar te helpen trouw te zijn op de weg naar de Heer, want zoals Sint Benedictus ons leert: «dat Christus ons “samen” tot het eeuwige leven mag leiden»

Gedurende ons hele leven zijn we op weg, onze trouw helpt ons weer op te staan wanneer wij vallen en om niet op de grond of aan de kant van de weg te blijven zitten, maar om nederig onze zwakheden te aanvaarden, God verricht zijn werk van liefde dwars door onze zwakheden en onze talenten: dat is het prachtige werk van Gods genade!

gravure_moines

Bijbelse en monastieke vorming duurt heel het leven; dit zal ons gebed voeden, maar het monastieke leven blijft de beste school, een levensschool waarin wij leren te vergeven, geduld te hebben, elkaar liefdevolle aandacht te geven, nederig…een school van de hoop.
Luister naar wat Sint Benedictus zegt: « Naarmate men echter voortgang maakt in het monniksleven en in het geloof, verruimt zich het hart en snelt men met een onuitsprekelijk blije liefde voort langs de weg van Gods geboden. »